Project Description

Clarence Montfort GIHON

Vue des Sables-d’Olonne, « La Chaume » – Circa 1910
Huile sur toile
Signée en bas à gauche
Signée, numérotée et située au dos : (208) « La Chaume » Sables.
Dimensions :  30 x 24
Avec cadre  : 44 x 38,5
Prix : 4500 euros

Clarence Montfort Gihon dissémine les couleurs chaudes en de petites touches éclatantes, il répand la lumière et répartit les zones d’ombre.  L’œuvre est paisible à l’image de son sujet, un lieu abrité, protégé du vent et du soleil qui n’échappe pas au regard du peintre, vif et acéré. La fraîcheur donne envie de s’y réfugier.
Il saisit opportunément ce moment de tranquillité, lieu de rencontre où des habitants, hommes et femmes, discutent et se détendent. La technique est vive, postimpressionniste et les traits hâtifs. 

Né à Philadelphie, Clarence M. Gihon s’installe à Paris en 1884 et exécute une grande partie de son travail en France. Il  étudie aux Etats-Unis auprès de William Merritt Chase et Keynyon C. Fox à new York puis en France dans l’atelier de Jean-Paul Laurens (1838 – 1921). Son maître est réputé pour être l’une des dernières figures majeures de la peinture historique ; il représentait l’archétype du peintre officiel du pouvoir en raison du rôle clé qu’il jouait dans les institutions artistiques de France. Clarence. M. Gihon profite de son expérience dans ces conditions. 

Cependant, le jeune peintre prend ses distances avec l’académisme pour développer son propre style. L’écart entre sa formation et sa manière de peindre est important pour éclairer et comprendre son art. 

Après une période figurative, il confirme son style postimpressionniste. Il dépeint des paysages lumineux aux couleurs vives, avec des coups de pinceau dynamiques, de petite et grande échelle. Les vues qu’il préfère sont les paysages de Paris et de Normandie. Il apprécie la tranquillité du bord de mer et le mouvement perpétuel de la ville.

Ses peintures sont collectionnées dans le monde entier. Christie’s (New York) réalise d’excellentes ventes de ses peintures.

Bibliographie : 

   •Gérard Schurr, Pierre Cabane, Dictionnaire des petits maîtres de la peinture, 1820-1920, t. II

   • Paris, Les Editions de l’amateur, 1996.

Galerie et expositions : 

•Paris, collection privée ; Chicago, collection privée ; New York, collection privée. Il est représenté par la Richard Norton Gallery à Chicago.