Project Description

Georgette Agutte-Sembat

Portrait de femme au chapeau fleuri dans le jardin de la maison de Bonnières-sur-Seine – Circa 1905.
Huile sur toile.
Etiquette au dos authentifiant le peintre, le sujet et la date.
Dimensions : 73 x 54 cm
Avec cadre : 72 x 82 cm
Prix : sur demande

L’artiste peint ici le portrait d’une jeune femme blonde au chapeau fleuri. Le modèle, authentifié par son neveu architecte à Louviers sur une étiquette au dos de la toile, se prénomme Alice Muller.
Elle est représentée dans le jardin de la maison natale de Marcel Sembat qui servait d’atelier à l’artiste. Le couple Marcel Sembat et Georgette Agutte était un couple marquant de la Belle époque. L’homme politique de lettres et son épouse en firent un lieu de villégiature loin de l’agitation parisienne. Ils y recevaient leurs amis artistes comme le peintre Matisse. Les lieux ont été aménagés selon leurs envies et agrémentés d’œuvres d’art collectionnées par le couple. Ce parc planté de Marcel Sembat, grand amoureux des lieux et de la nature, a beaucoup inspiré son épouse dans ses œuvres. Aujourd’hui, la maison Agutte -Sembat et ses jardins ont été rachetés par la ville de Bonnières et  sont devenus une institution.

Avec ce portrait, Georgette Agutte met l’accent sur le visage juvénile, au regard doux-rêveur de son modèle. Son imposant chapeau fleuri attire notre attention; il occupe l’espace de manière majestueuse. Assise devant la maison de Bonnières dans un fauteuil de jardin, la jeune femme nous regarde avec retenue laissant transparaitre une certaine timidité.
La prise de vue est audacieuse; l’apanage des grands peintres. Comme un plan rapproché cinématographique, ce cadrage insolite donne un effet de réalisme et de naturel à la scène.
Le soleil éclaire abondamment ce moment de calme et de tranquillité. L’artiste se sert de la lumière en jouant avec les ombres portées sur le visage juvénile .
La touche est sculptée, libre,  vibrante et la palette lumineuse.
Le luxuriant jardin de la maison de Bonnières, lieu familier de l’artiste, reste très présent avec un rappel aux fleurs du parc sur le chapeau fleuri et sur le haut de la robe, paré d’une fleur rouge très graphique que l’on retrouve peinte dans d’autres toiles de l’artiste.

Artiste peintre, sculptrice et collectionneuse d’art, Georgette Agutte est une artiste très libre et d’une grande indépendance d’esprit; tout d’abord fortement influencée par le postimpressionnisme, elle évolue, sous l’influence de son ami Matisse vers un fauvisme modéré. Elle est appréciée pour l’utilisation de couleurs franches. La critique salue cette coloriste de talent.
Elle pratique tout d’abord la sculpture.
Puis grâce à son premier mariage avec le critique Paul Flat, elle rencontre vers 1893 René Piot, élève de Gustave Moreau, qui l’incite à suivre les cours de ce peintre à l’Ecole des Beaux-arts de Paris. Elle y croise, entre autres, Henri Matisse et Georges Rouault.
Elle travaille dans un atelier installé à Bonnières-sur-Seine dans la maison natale de Marcel Sembat, mécène et ami sincère de divers artistes d’avant-garde comme Matisse, Paul Signac, Maximilien Luce. Elle se marie avec lui en 1897 et il deviendra son compagnon de toujours.
À partir de 1904 , elle expose au Salon des Indépendants, participe à la création du Salon d’Automne y exposant régulièrement.
De 1897 à 1922, le couple partage son temps entre leur maison de Bonnières-sur-Seine, leur maison de Paris au pied de la butte Montmartre et un chalet — Le Murger — qu’ils ont fait construire à Chamonix.
A la mort de Marcel Sembat, Georgette Agutte ne veut pas survivre au compagnon de sa vie et se suicide après avoir rédigé deux phrases un billet « Voici douze heures qu’il est parti. Je suis en retard »

Elle légua une grande partie de ses collections au Musée de Grenoble, contribuant à en faire un important musée d’art contemporain.

Le poète et critique d’art Gustave Kahn organisa une importante rétrospective de ses peintures au Salon d’Automne de 1922.