Project Description

Frantz Charlet

En famille, course à la plage
Huile sur toile
Signée en bas à droite
Dimensions : 38 x 56 cm
Avec cadre: 57 x 74 cm.
Prix : 13 000 euros

Frantz Charlet représente une famille occupée au plaisir de l’équitation sur la plage. Des animaux, les chevaux, un chien, quelques figures humaines, l’enfant, les parents, la vitesse, des vagues qui déferlent et la course : tout est réuni pour que le peintre expérimente la représentation du mouvement.

La peinture respire presque l’air marin. L’on se demande si c’est le vent de la mer qui a soulevé la main du peintre lorsqu’il peignait, tant la matière fait preuve de dynamisme et de vivacité.

Le peintre est prématuré, il débute à quinze ans à Gand, expose une nature morte et la vend. Il suit les cours de Jean-François Portaëls à Bruxelles, s’en va pour Paris et rejoint l’atelier de Léon Gérôme, de Jules Lefebvre et de Carolus-Duran de 1880 à 1882. Ami de Théo van Rysselberghe, il entreprend avec lui un long voyage à travers l’Espagne et l’Afrique du Nord. Il passe par Nice, un marchand lui achète toutes ses études.

Il rejoint Bruxelles en 1883 et fonde le Groupe des XX avec Ensor et van Rysselberghe. Le mouvement se poursuit par la Libre Esthétique. En 1908, il expose ses toiles à Paris, à la galerie George Petit. La critique salue sa peinture de paysages comme de scènes d’intérieurs. Adepte un jour de Seurat, las des lois de l’optique le jour suivant, il entreprend tout de même des recherches sur les vibrations lumineuses et les résonances axées sur le rapport des tons, jusqu’à ce que ses formes ne semblent modelées que par la seule couleur.

Musées :

• Paris Musée d’Orsay, Bruxelles (Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique).

Bibliographie :

• Gérald Schurr, Pierre Cabane, « Dictionnaire des petits maîtres de la peinture », 1820-1920, Tome 1, Paris, les éditions de l’amateur, 1996, p. 253.