René Princeteau (1843-1914) 
22780
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22780,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

René Princeteau (1843-1914) 

René Princeteau (1843-1914) 

 

Scène de chasse à courre

 

Huile sur panneau parquetée

Signée en bas à gauche

Dimensions : 16 x 22  cm

Avec cadre : 34 x 40 cm   

 

Cette scène de chasse à courre brossée, d’une qualité alerte, est caractéristique du travail de René Princeteau, connu pour l’agilité de sa touche qui traduit si bien le mouvement et la sensation de vitesse et de légèreté du cheval et de son cavalier.

 

Issu d’une famille de riches notables possédant châteaux et vignobles, René Princeteau est sourd de naissance. Il étudie à l’ Institut des jeunes sourd de Paris. Après avoir suivi des cours de sculpture à Bordeaux, il étudie en 1865 à l’école des Beaux-Arts de Paris, sous la direction d’Auguste Dumont.

 

Ami d’Alphonse de Toulouse-Lautrec, il devient son premier maître dès 1871. Citons le catalogue d’exposition de l’exposition Toulouse-Lautrec de 2019-2020, « Élevé dans une famille où l’on s’adonne à l’équitation et à la chasse, Toulouse-Lautrec dessine dès l’enfance des chevaux. On sait son maître René Princeteau fort intéressé par les photographies de Muybridge décomposant le galop d’un cheval et l’on peut donc imaginer que son élève les a passionnément regardées. Cette capacité à saisir le mouvement et la vitesse trouve une autre expression lorsque installé à Montmartre, Lautrec est happé par le tourbillon de la vie nocturne dont il choisit d’exprimer les danses fiévreuses. »

 

René Princeteau expose au Salon des Artistes Français à partir de 1868 des bustes et des tableaux de genre. Il accède à la notoriété avec ses peintures de chevaux au Salon de 1885.

 

Il réalise de nombreux tableaux de chasse à courre, de courses, ainsi que des paysages et des portraits équestres. En 1883, Princeteau quitte Paris pour le Libournais dont il est originaire. Cette période marque le début de ses grandes compositions célébrant la vie rurale. Il s’installe dans le château de Pontus près de Fronsac .

 

René Princeteau est considéré comme l’un des maître de la peinture de chasse et de chevaux .

 

Bibliographie :

. Princeteau gentleman, sept catalogues édités à l’occasion de la rétrospective René Princeteau au musée des Beaux-Arts de Libourne du 15 juin 2007 au 3 octobre 2009. Le Festin, Bordeaux.

 

Musées :

. Paris (Musée Petit palais) , Bordeaux, Montauban

Category

XIXe siècle

..

EnglishFrench