Pierre Vauthier

Le marché aux bestiaux, circa 1880
Huile sur toile
Signée en bas à droite
Située au dos « Forges-les-Eaux; Seine inférieure »
Dimensions : 55 x 65 cm
Avec cadre: 73 x 85 cm
Prix: 10 000 euros

Il s’agit d’une oeuvre impressionniste très tôt dans l’oeuvre de Pierre Vauthier. Nous pouvons la situer autour de 1880.
La Seine-Maritime, berceau de l’impressionnisme, a été la terre d’accueil des peintres impressionnistes, tous éblouis par sa lumière incomparable.
La scène très animée est située dans le joli village de Forges-les-eaux dans un écrin de verdure. L’ambiance est au labeur, les maquignons discutent et négocient. Les bêtes et les hommes se mélangent formant un groupe compact.
Le sujet, la touche et le point de vue sont le signe d’un peintre impressionniste. La scène typique, le sujet champêtre et anecdotique, qui montre sans réellement montrer sont le signe du talent du peintre. Plutôt que le sujet, il privilégie l’atmosphère.

Pierre Vauthier et son frère Réné, peintre paysagiste également, sont nés à Pernambuco, Brésil, de parents français. Peintre impressionniste, élève, comme son frère, de Maxime Lalanne, il débute au Salon de Paris en 1874. Pierre Vauthier rencontre rapidement le succès. Salué par la critique, il obtint de nombreuses récompenses.

Il est fait membre de la société des Artistes français en 1883, obtient la mention honorable au Salon de 1884, reçoit la médaille de chevalier de la légion d’honneur en 1895. Il fait parti des peintres de sa génération qui participe à l’Exposition Universelle de 1889 et à celle de Paris, en 1900.

Pierre Vauthier peint des paysages de la région parisienne. Attiré par le charme à la fois citadin et campagnard de la banlieue ainsi que la normandie, il en restitue la douceur et la bonne humeur dans des toiles baignées d’une lumière délicate.

Bibliographie :

• Gerald Schurr, Pierre Cabane, « Dictionnaire des petits maîtres de la peinture, 1820-1920 », Tome 2, Paris, Les éditions de l’amateur, 1982, p. 117

• Emmanuel Bénézit, « Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs », t. 14, Librairie Gründ, rééd. 1976, p. 75

• Lydia Harambourg, « Les peintres paysagistes français au XIXe », Paris, Ides et Calendes, 1985

Musées :

• À Paris, musée d’Orsay, musée du Petit Palais, musée Carnavalet, département des Arts Graphiques musée du Louvre.

• Anvers, Bourges, musée des beaux-arts de Chambéry, Draguignan, Moulins.