Project Description

Alexandre-Marie COLIN

Le retour de pêche, circa 1840
Huile sur toile
Signée en bas à gauche
Dimensions : 27 x 40,5 cm
Avec cadre : 34 x 48 cm
Prix : 2900 euros

Peintre parisien du Romantisme français.

Le tableau représente un retour de pêche, à la facture romantique et à la composition dynamique. Les personnages, essentiellement des femmes et des enfants accompagnés d’un chien, se reposent après l’effort de la pêche et du ramassage des coquillages.
On retrouve dans cette oeuvre les grandes caractéristiques du romantisme :
Une idéalisation de la scène où l’expression des sentiments est très présente; de nombreux regards expressifs s’échangent entre les protagonistes. La lumière et les couleurs, chères aux romantiques, illuminent la toile. Les bonnets colorés des enfants ont des motifs variés, les foulards ainsi que les tenues des pêcheuses arborent différentes teintes.
la composition est structurée par une diagonale descendante  constituée par les trois pêcheuses du premier plan. La facture du peintre sert la solidité de la composition.

Alexandre-Marie Colin peint avec les Romantiques.
Élève d’Anne-Louis Girodet, il se fait peintre d’histoire, de genre, de portrait et de paysage. On lui connaît quelques lithographies et dessins.Grand ami de Delacroix, figure de proue du Romantisme français, et de Richard Bonington, peintre romantique anglais des plus importants de son temps, Colin participe au Salons parisiens de 1819 jusqu’à la fin de sa carrière. Il est médaillé et récompensé de 1824 à 1840, peint le décor de l’église de Saint-Roch en 1851 et est nommé professeur de dessin aux Beaux-Arts de Nîmes à sa maturité. Souvent, la postérité a confondu certains tableaux de Delacroix avec ceux de Colin. De l’artiste, l’on retient ses portraits du beau monde parisien, des peintres (par exemple, le Portrait de Géricault, 1924) et des acteurs en costume de scène. Autrement, il peint des paysages d’Italie et des tableaux d’histoire de la lutte pour l’Indépendance de la Grèce, inspirées des chefs-d’œuvre poétiques de Lord Byron.

Bibliographie :
• Emmanuel Bénézit, « Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs », t. 3, Paris, Librairie Gründ, 1976, p. 772

• Michel Nicolas, « Histoire des artistes, peintres, sculpteurs, architectes et musiciens-compositeurs du département du Gard », Nîmes, Imprimerie Ballivet, 1859, p. 14-15

• « Catalogue des tableaux et copies d’Alexandre Colin, peintre d’histoire, chevalier de la légion d’honneur et meubles anciens, porcelaines, faïences, costumes, étoffes, objets divers qui garnissaient son atelier dont la vente aura lieu par suite de son décès le mercredi 2 février 1876 », Paris, Hôtel Drouot, 1876, p. I-XII

Musées :

Paris : 

• Musée du Louvre département des Peintures ; musée du Louvre, département des Arts graphiques ; hôtel Matignon. 

    • Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ; aile nord des ministres ; musée Lambinet.

  • En province :
  • Rouen, musée des beaux-arts.
  • Dijon ; musée national Magnin. 
  • Saint-Vaast-la-Hougue ; musée maritime de l’Ile Tatihou.
  • Autun ; musée Rolin. 
  • Chantilly ; musée Condé.
  • Tours ; musée des beaux-arts. 
  • Dijon ; musée des beaux-arts.
  • À l’international : 
  • Munich, 
  • Florence.