Vincenzo Migliaro (1858 – 1938)
22251
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22251,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Vincenzo Migliaro (1858 – 1938)

Vincenzo Migliaro (1858 – 1938)

 

 

Maternité

 

 

Huile sur panneau

Signée en haut à droite  

Dimensions : 10 x 18 cm

Avec cadre : 26,5 x 33,5 cm 

 

 

Vincent Migliaro représente une scène pleine de sourire et de tendresse. Une femme, nourrice ou mère, soutient un enfant nu. Il se dresse sur un tronc coupé, comme une sculpture sur son socle. La touche est libre, poétique, sans que le tableau ne soit dénué, pour autant, de précision et de détails délicats.

 

Après avoir appris l’art de la gravure, il fût élève du sculpteur Stanislao Lista (1824-1908), puis, aux Beaux-Arts de Naples, de Federico Maldarelli (1826–93), Raffaele Postiglione (1818–97) et Domenico Morelli.  

 

En 1877, il remporta le deuxième prix d’un concours national de peinture.Par la suite, il a passé quelque temps à Paris et à Venise.  

 

À l’époque, deux tendances opposées se rassemble dans le style de Migliaro : d’une part, une approche spontanée respectant scrupuleusement les effets de la lumière et de l’atmosphère, de l’autre, une rugosité et une imprécision entraînant distorsion et manque de réalisme. 

 

Il peignit des figures, des paysages et des scènes de genre. Sa source d’inspiration principale était les usages, vie et les gens du petit peuple napolitain, ainsi que l’activité des résidents du quartier espagnol.  

 

Les dernières années de sa vie, il fût nommé directeur de la peinture à l’Académie de Naples. Il exposa à Turin, Venise, Naples et Paris.

 

 

 

Musées :
. Naples (Musée d’art moderne), Rome (Musée d’art moderne)

  

 

Bibliographie :  

. « Vincenzo Migliaro », Bénézit, Oxford Art Online, 2011

Category

XIXe siècle

..

EnglishFrench