Théodore Duverger (1821 – 1898) 
22084
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22084,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Théodore Duverger (1821 – 1898) 

Théodore Duverger (1821 – 1898) 

 

 

 

Les deux amis

 

Aquarelle

Signée en bas à gauche 

Dimensions : 35 x 27 cm

Avec cadre 80 x 68 cm

 

L’aquarelliste nous livre ici une scène de complicité très tendre entre une petite fille et son animal de compagnie.

Un décor composé de multiples oeuvres d’art: tableaux, sculptures,  tapisserie, tapis et carton à dessin laisser imaginer l’intérieur d’un artiste ou d’un amateur d’art.

Notons l’excellente facture de l’aquarelliste dont la maitrise du pinceau sert l’anecdote avec beaucoup de délicatesse.  

 

Autodidacte, Théodore Duverger se forme à la peinture et à l’aquarelle par l’étude des œuvres de grands maîtres dans les musées. Son œil attentif absorbe et reproduit leur technique et leurs couleurs, leurs jeux de lumière…

 

Son apprentissage personnel présente l’avantage de laisser son art et son inspiration évoluer en toute liberté, hors des contraintes de production et des canons attachés aux ateliers.  

 

L’artiste débute au Salon de 1846 ; il remporte plusieurs médailles. Il s’installe en 1860 à Ecouen, près de Paris, et adhère à la colonie des peintres d’Ecouen ; commune qui devient un des centres les plus célèbres de la peinture de genre. La réputation s’étend jusqu’à la Grande-Bretagne et les salles de ventes des États-Unis se disputent les œuvres.  

 

 

Bibliographie : Gérard Schurr, Pierre Cabane, Dictionnaire des petits maîtres de la peinture, 1820-1920, t. II, Paris, Les Editions de l’amateur, 1996.

 

Musées : Bordeaux, Cambrai, Glasgow, Hambourg, Luxembourg, Metropolitan Museum of Art de New York. 

Category

XIXe siècle

..

EnglishFrench