Marcel Pouget (1923 – 1985)
23593
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-23593,stockholm-core-2.1,select-theme-ver-6.9,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,,qode_menu_,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
Title Image

Marcel Pouget (1923 – 1985)

Marcel Pouget (1923 – 1985)

.

 

Élégante au chapeau dans le métro parisien, 1947

 

 

Huile sur toile

Signée et datée sur la gauche.

Dimensions : 73 x 60 cm

Avec cadre : 82 x 68,5 cm

 

 

 

Tableau très original et éclatant dans lequel on retrouve les cernes noirs délimitant de larges aplats de couleurs vives, typique du style du peintre. Marcel Pouget met en scène une élégante dans un lieu commun, le métro parisien des années 1940, que l’on peut dater grâce à ses sièges en bois et ses wagons bicolores verts et rouges.

 

 

 

Biographie : 

 

Peintre, poète, chorégraphe et cinéaste, après avoir étudié et commencé à peindre aux Beaux Arts d’Alger, Marcel Pouget se rend à Paris en 1946, âgé de 23 ans, grâce à la générosité d’un groupe d’amateurs.

 

Il ne fait que de brèves apparitions à l’école des Beaux-arts de Paris, préférant fréquenter les artistes d’avant-garde de son époque – ceux ayant des attaches avec le courant artistique international, d’entre lesquels Alechinsky, Appel, Lindström.

 

Ses tableaux sont qualifiés d’« Expressionniste abstrait », un terme rejeté par Pouget qui préfère celui de « Nouvelle figuration ». De retour à Oran en 1947, Pouget déconcerte ses mécènes par son style. Il retourne à Paris à l’occasion de sa première exposition métropolitaine.

 

Le peintre participe à nombre d’expositions individuelles et collectives dans des galeries parisiennes ainsi qu’en Europe. Il figure aux Salons des Indépendants, d’Automne, de Mai et au Salon des Réalités Nouvelles.

 

Bine que Marcel Pouget se rattache au courant expressionniste de la nouvelle figuration, il trouve rapidement son écriture propre. La couleur est au cœur de son langage expressionniste. Ses personnages sont cernés d’un trait puissant.

 

D’un tempérament solitaire et tourmenté, Marcel Pouget décède de la maladie du légionnaire le 5 décembre 1985. 

 

 

 

Bibliographie : 

« La constante de son œuvre, indique Jacques Busse, est alors qu’il a contribué au maintien de la figuration dans une période d’abstraction prégnante ».

 

 

Musées : Musée des Beaux-Arts d’Alger, centre George Pompidou – musée d’Art Moderne de la ville de Paris.

Category

XXe siècle

EnglishFrench