Iwan Cerf (ou Ivan Cerf) (1883 – 1963)
22016
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22016,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Iwan Cerf (ou Ivan Cerf) (1883 – 1963)

Iwan Cerf (ou Ivan Cerf) (1883 – 1963)

 

Femme indo-chinoise nue assise, datée 1929

 

Aquarelle gouachée

Signée et datée en bas à droite

Dimensions : 43 x 56 cm

Avec cadre : 65,5 x 79,5 cm  

 

Iwan Cerf né en Belgique, où il débute sa pratique picturale. À Liège, il intègre l’académie des beaux-arts. Puisque l’art du tournant du siècle se crée et vit à la capitale artistique de l’Europe ; il se fixe à Paris en 1901. Dès lors, il étudie aux beaux-arts de Paris, à l’atelier de Hippolyte Lefèbvre (sculpteur et peintre, 1863 – 1935) et de Tony Robert-Fleury (peintre d’histoire, 1837 – 1912).   

 

Une fois à Paris, le peintre profite du dynamisme de la ville pour entreprendre sa carrière et marquer son temps. Il expose au Salon de 1924 à 1940, au Salon d’Automne de 1922 à 1942 et au Salon des Tuileries de 1927 à 1929. Ses tableaux vont des portraits, des scènes de genre, aux paysages et natures mortes.  

De ses paysages, on retient les vues de la Provence et de la montagne. Autrement, il est inspiré par les fantasmes du moyen-Orient et de l’extrême-Orient: on lui connait une « Femme arabe » (1921). Plutôt qu’une vision idéaliste, il préfère les tons chaud et fidèles à son modèle, qu’il dépeint avec simplicité et justesse.  

 

Iwan Cerf représente une jeune femme assise, de son profil gauche. Il peint avec délicatesse la courbe de son corps. Le peintre donne de l’attention aux détails. Comme un sculpteur, il module la lumière pour donner volume et vie à son dessin. On pourrait, d’une part, penser à l’héritage de Gauguin, qui peint avec liberté les jeunes femmes des Îles marquises dans les années 1890. Par ailleurs, l’on sait que Iwan Cerf possède une grande culture visuelle. Il n’est pas impossible qu’il ai repris le canon du genre : le « Jeune homme nu assis au bord de la mer », 1835-1836, d’Hippolyte Flandrin, exposé au musée du Louvre. 

 

 

Musées :
. Musée des Beaux-Arts de Liège. 

 

Bibliographie : 
. Art. Vincent Pomarède, « Jeune homme nu assis au bord de la mer », Paris, louvre.fr. 
. Art. « Ivan Cerf », Bénézit Dictionary of Art, Oxford Art Online. 

 

Pour en savoir plus, consultez cet article : http://sisteronrevue.blogspot.com/2015/05/iwan-cerf-artiste-belge-peint-sisteron_19.html

Category

XXe siècle

..

EnglishFrench