Gustave Poetzsch (1870 – 1950)
22010
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22010,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Gustave Poetzsch (1870 – 1950)

Gustave Poetzsch (1870 – 1950)

 

À la terrasse de café, Zurich, Schweiz, daté 1908

 

Huile sur toile

Datée, signée et située
« Poetzsch Zurich avril 1908 »

 

 
Dimensions : 50 x 65 cm

Avec cadre : 68 x 83 cm 

 

 

Gustave Poetzsch peint cette terrasse de café devant la cathédrale Grössmünster, Zurich, en « avril 1908 ». La touche est relevée, l’atmosphère tranquille de cette journée de printemps respire le calme et donne de la lumière à la scène.  

 

Le sujet est prisé des Impressionnistes : les vues urbaines et les terrasses de café, peuplées du beau monde en habits du dimanche, font parties de leurs sujets de prédilection. Le peintre pose son chevalet à la terrasse et invite le spectateur à s’y asseoir, à ses côtés pour observer les monuments pluriséculaires et le fleuve de la vie qui suit son cours.

 

Né à Neufchatel en Suisse, le peintre commence très jeune des études de peinture. Il se rend à Paris, le Paris de la Belle Époque en 1892 et s’inscrit aux cours de l’Académie Julian, puis étudie à l’école des Beaux-Arts. Il passe cinq ans dans l’atelier de Luc Olivier Merson avant de rejoindre celui de Gustave Moreau, fréquenté à la même époque par Matisse et Camoin.   

 

Poetzsch pratique la peinture de paysages en rapport avec ses lieux de résidence et de pérégrination : la Suisse, ses montagnes et ses lacs, Paris, les quais de Seine, La Bretagne, le bassin d’Arcachon et l’Auvergne. Il a aussi incarné La Belle Epoque.

Category

XXe siècle

..

EnglishFrench