Georges Jeannin (1841 – 1925)
22402
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22402,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Georges Jeannin (1841 – 1925)

Georges Jeannin (1841 – 1925)

 

 

Jeté de pivoines, daté 1893

 

Huile sur toile

Signée et datée en bas à droite 

 

 

Dimensions : 50, 5 x 61,5 cm

Avec cadre : 73 x 85 cm

 

Artiste peintre de natures mortes, Georges Jeannin fut un des plus célèbres fleuristes de son temps. Il a exposé aux Salons à partir de 1868 et y a participé régulièrement.   

 

Le succès ne tarde pas à venir ; l’État acquiert « charretée de fleurs », exposée en 1879, et « Embarquement de fleurs » l’année suivante. 

 

Apprécié des critiques et de tous, il sera récompensé à de nombreuses reprises : il est médaillé de bronze aux expositions universelles de Paris de 1889 et 1900 et décoré de la légion d’honneur en 1903.
Il est élu président de la Société des peintres de fleurs et professeur à l’Académie des Beaux-Arts. 

 

Le jeté de pivoines est traité à large coups de pinceau, avec une pâte généreuse. Sa palette, forte et contrastée, est agrémentée de rouges sombres et de vert éclatant.    

 

Le peintre n’hésite pas à contraster les tons, à opposer les couleurs et à créer des compositions en tout point semblable à des feux d’artifice.

 

 

 

Bibliographie
. « Les peintres de natures mortes » de Elisabeth Hardouin-Fugier.

. « Les peintres de fleurs en France « de Elisabeth Hardouin-Fugier & Etienne Grafe. 

 

Musées:

. Paris ( musée du Luxembourg , musée du Petit Palais) ; Dijon (musée Magnin), Béziers, Nancy, Mulhouse, Valenciennes, Cambrai, Epinal, Rochefort, La Haye.

Category

Archives

..

EnglishFrench