Oscar GAUTHIER (1921 – 2009)
23674
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-23674,stockholm-core-2.1,select-theme-ver-6.9,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,,qode_menu_,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
Title Image

Oscar GAUTHIER (1921 – 2009)

Oscar GAUTHIER (1921 – 2009)

 

 

Composition, daté 1952

 

Huile sur toile

Signée et datée en bas à droite

Comporte une esquisse au dos de la toile.

Dimensions : 73 x 60 cm

Avec cadre : 99 x 86 cm

 

 

Oscar Gauthier délivre une peinture dynamique, peuplée de couleurs éclatantes. Décrit comme artisan de la couleur, il est surtout maître de la ligne. Dans cette Composition, l’artiste retient l’attention des spectateurs au premier plan. Les formes géométriques sont scandées de points de force, et se rythment avec dextérité sur la surface de la toile, que l’on croirait être une partition de musique.

 

Né dans la Nièvre, Oscar Gauthier déménage à Paris à l’âge de dix ans. Vers l’âge  de vingt ans, il se forme aux Beaux Arts de Paris et à l’Académie de la Grande Chaumière (atelier d’Othon Friesz). Ses études sont bouleversées par la Seconde Guerre Mondiale, il entre dans la Résistance. En 1947, il obtient une bourse d’étude pour séjourner aux États-Unis. Il voyage jusqu’au Mexique, découvre l’art pré-colombien et les muralistes mexicains, s’inspire grandement et vends quelques toiles.

 

De retour en France en 1948, il est soutenu par la galerie Colette Allandy. Il la délaisse pour rejoindre le groupe du peintre John-Franklin Koenig à Saint-Germain-des-Prés vers 1952. Ils sont soutenus par Jean-Robert Arnaud qui, associé au peintre John-Franklin Koenig, ouvre une galerie 34 rue du Four. Pendant dix ans, le lieu est le carrefour de l’Abstraction Lyrique, ou « Paysagisme lyrique » (ou suivant le terme de Michel Ragon).

 

 

Bibliographie :

• L’Abstraction lyrique, Paris 1945-1956, Paris, éditions Skira, 2006.

Voir également l’ensemble des publications des articles de Roger van Gindertael, peintre puis critique d’art entre les années 1950 et 1960 à Paris.

 

Musées :

• Musée National d’Art Moderne de la Ville de Paris

• Musée des beaux-arts de Nantes

• Centre National des Arts-Plastiques

• Fond d’art contemporain de la ville de Paris

Category

XXe siècle

EnglishFrench