Félix Brissot de Warville (1818 -1892)
22469
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-22469,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Félix Brissot de Warville (1818 -1892)

Félix Brissot de Warville (1818 -1892)

 

 

La halte dans la montagne durant la transhumance, vers 1860

 

 

Huile sur panneau d’acajou

Signée en bas à gauche

Dimensions : 27 x 35 cm

Avec cadre : 51 x 59 cm  

VENDU

 

 

Dans notre tableau, Félix Brissot de Warville dépeint une scène de transhumance dans un paysage escarpé des Pyrénées. Le chemin semble avoir été long et difficile. Le peintre témoigne de la grande fatigue des muletiers et des animaux.  

 

La scène est bien campée et solidement dessinée. Le peintre utilise la matière picturale pour faire jaillir les effets lumineux, tout en soulignant des passages de clarté et d’ombre créant du contraste.

 

Peintre, dessinateur, lithographe et graveur, Félix Brissot de Warville entre à l’école des Beaux-Arts en 1835 dans la classe de Léon Coignet. Sous l’influence du courant naturaliste, il se consacre au paysage.  

 

 

Il débute au Salon en 1840 où il expose des paysages de Normandie et des bords de la Loire. Au salon de 1859 apparaissent les premiers paysages animés; il introduit alors des troupeaux, de moutons le plus souvent, dans des sites montagneux observés dans les Pyrénées. Des muletiers conduisent les bêtes travers des sentiers et font des haltes; sujet de notre tableau. A partir de 1870, il représente la lande où paissent des troupeaux.

 

Régisseur du Palais de Compiègne, il aime peindre dans la forêt par amour des arbres et des lieux boisés. Il fréquentera également celle de Fontainebleau. L’omniprésence de la nature dans son oeuvre le rattache au mouvement de Barbizon. 

 

Bibliographie :

. Gérald Schurr, Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maitres de la Peinture 1820-1920
. Lydia Harembourg,Des peintres paysagistes français au XIXème siècle
 

 

Musées : Alger, Amiens, Boulogne-sur-Mer, Chartres, Compiègne, Marseille, Mulhouse, Rouen, Saint-Etienne, Sens, Strasbourg, Troyes,
Londres (South Kensington), « Troupeau de moutons dans les montagnes (vers 1870) », New York, Brooklyn Museum.

 

Category

Archives

..

EnglishFrench