Project Description

Walter GAY

Scène d’intérieur.
Huile sur panneau
Dimension: 25 x 20 cm
Avec cadre: 39 x 35 cm
Prix: 8500 euros

« Il est le maître de l’allusion, du demi-mot, des savantes ellipses, des réticences, le peseur de l’impalpable, le filtreur du rayon et de l’ombre dans de vieux intérieurs charmants où il est à l’affût du passé et capte la couleur du Temps ». La Société Nouvelle

Walter gay nous livre ici le portrait d’un charmant salon bleu turquoise que réchauffe le mobilier XVIIIème, les boiseries et un parquet Versailles. Des objets d’art, tableaux, miroirs, statues et porcelaines viennent agrémenter la scène.
A son habitude, ce virtuose des scènes d’intérieur parvient à recréer l’ambiance intimiste du lieu où d’une touche légère et enlevée il met en place le décor avec virtuosité.

Walter Gay, peintre de scènes d’intérieur américain, débute sa carrière comme peintre de fleurs à Boston jusqu’en 1876.
En avril de cette même année, il se rend à Paris, où il étudie trois ans chez Léon Bonnat qui le considère comme l’un de ses meilleurs élèves. En 1879, il part pour l’Espagne, où il découvre Velázquez, qui sera pour lui une véritable révélation. En 1880, il partage un atelier avec trois autres Américains, boulevard de Clichy.
Ce sont ses intérieurs intimistes qui vont faire sa notoriété et sa gloire. Il se fait le spécialiste des intérieurs luxueux ou cossus d’hôtels particuliers et de châteaux (Versailles, Fontainebleau, Chablis, le Musée Carnavalet ou son propre château de Bréau).

Sous l’égide de J. E. Blanche, il participe au « Groupe des 33 » et à la « Société internationale » en 1896. Il expose très régulièrement chez Georges Petit (1905 et 1908), à Chicago (mars, avril 1914) et à la galerie Charpentier (1923 et 1936). C’est un fidèle du Salon de la Nationale et de la « Société Nouvelle ». Il reçut de nombreuses médailles d’or (Paris en 1900) et d’honneurs (Commandeur de la légion d’honneur en 1927).
Son exposition en mars 1936 est inaugurée par l’ambassadeur des Etats-Unis, Jesse-Isidor Strauss et par le directeur général des Beaux-Arts, George Huisman. Louis Gillet de l’Académie français fait la préface du catalogue avec beaucoup d’admiration pour peintre :

Musées:

• Paris, musée d’Orsay, musée du Louvre.

• Boston, musée des beaux arts.

• New York, Metropolitan of art.

• Washington, National gallery of art.

• Londres, British museum.